Centrafrique : épisode tragique du démantèlement d’un État démocratique

Par Georges Andjipakoto

Thème : Essai / Etude politique

Format : Roman (134x204)

Nombre de pages : 336

Date de publication : 08/03/2019

ISBN : 9782414320486

Disponible

Livre papier
37,00 €

Livre numérique : format Pdf
4,99 €

Résumé

Le 15 mars 2003, le général François Bozizé Yangouvounda, chef d’État-major général des armées, appuyé par des soldats d’ethnie gbaya et des rebelles tchadiens s’empare du pouvoir en l’absence du président Ange Félix Patassé, en mission dans le cadre du CEN-SAD. Devant la gravité de la situation, les chefs d’État de la CEMAC ont validé le coup d’État et instauré un gouvernement de transition contre la promesse de remettre le pouvoir aux civils. Le général François Bozizé rejette les recommandations de la Communauté internationale, organise les élections présidentielles et législatives puis gagne. La validation du pouvoir rebelle par les urnes a été condamnée par la Communauté internationale, l’opposition et les groupes armés. Lâché politiquement par ses pairs, le général n’arrive pas à dédommager les chefs rebelles tchadiens qui l’ont aidé dans la prise du pouvoir et ceux-ci décident de reprendre les armes. De nouveaux groupes armés centrafricains naissent dans la frontière nord du pays avec la Tchad et instaurent l’insécurité grandissante dans le nord. Outre l’aggravation de l’insécurité, le général François Bozizé s’est lancé dans des réformes politiques et socio-économiques dont les conséquences sont l’aggravation de la pauvreté et la misère dans toutes les régions minières de Centrafrique. Les communautés musulmanes nord seront cruellement touchées. Parallèlement à la réforme antisociale, le général entreprend de modifier la constitution et se confronté à l’opposition du FARE. Une crise politique interne éclate. Les chefs rebelles réunis au sein de la coalition armée « Scélérat » en profitent pour réclamer sa démission. Le président Omar Bongo, désigné médiateur, parvient à instaurer un gouvernement d’union nationale assortie des recommandations de paix qui seront remises en cause par François Bozizé…


Biographie de Georges Andjipakoto

Ressortissant d’Ippy (préfecture de la Ouaka), le docteur Georges Andjipakoto est diplômé en Habilitation à diriger les recherches (HDR) de l’université d’Angers (France). Détenteur de la médaille de l’Ordre des Palmes académiques, il a occupé plusieurs fonctions : chef de service des Relations extérieures, chef de service des Affaires académiques, directeur d’étude de la Planification et Archives (université de Bangui) et inspecteur central en matière de Recherche (ministère de l’Éducation nationale et de la Recherche scientifique).

Articles associés

Aucun article n'est associé à cet ouvrage.

Avis des lecteurs

Aucun avis n'a été déposé pour cet ouvrage, vous pouvez ecrire un commentaire sur cet ouvrage.

Mots clés

Utilisez un espace pour separer vos mots clés. Utilisez l'apostrophe (') pour rédiger une phrase.