Rencontre avec Saraï David, auteur de « BPP : bonté, pudeur, parole »

Sarai_David_Edilivre_5Pouvez-vous nous présenter votre ouvrage en quelques mots ?

C’est un ouvrage de 70 pages qui propose une méthode anti-stress basée sur le judaïsme, et plus spécifiquement sur le repos chabbatique.

J’ai inséré en première page une série de proverbes juifs relatifs à la morale.

 

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

Parce que c’est effrayant de voir combien nous sommes constamment en surtension ! Nombreux sont les gens qui suivent des psychothérapies pour enlever le poison moderne de leur vie qu’est le stress. Or, il suffit peut-être de modifier notre optique : si nous nous arrêtions en chemin pour faire le point ? C’est une interrogation basique, mais qui est souvent oubliée. Le repos, c’est notre sève. Je parle bien sûr du vrai repos, pas de la paresse !

 

À quels lecteurs s’adresse votre ouvrage ?

À tout le monde ! Que l’on soit simple curieux ou esprit stressé cherchant à guérir de son mal, mon livre est une suggestion fondée sur un mode de vie simple : réapprendre à se reposer, dans le sens de se couper une fois par semaine de toute obsession matérialiste et ainsi recouvrer le plaisir des choses vraies.

 

Quelles sont les principales qualités de votre ouvrage ?

  1. la clarté et vocabulaire accessible
  2. les connaissances juives
  3. pas trop volumineux

Quel message avez-vous voulu transmettre à travers cet ouvrage ?

1er message : Reposez-vous ! Aujourd’hui, on veut toujours plus. L’obsession de la performance est malsaine, d’autant qu’au bout d’un moment nous craquons et finissons par être rejetés par une société à la morale moribonde. Nous sommes assénés de conseils sur une vie « bio », alors je propose de se reposer entièrement une fois par semaine ; c’est un peu dans l’idée d’un jeûne mental pour rester en bonne forme ensuite.

2ème message : la santé physique passe par une santé mentale et morale. Quelqu’un qui délaisse le respect envers son prochain, qui aime être méchant et égocentrique, s’épuisera. Tandis que celui qui emploie un langage correct, dont le comportement est empreint de pudeur, de dignité, et qui aide autrui, gardera son énergie intacte.

 

Où puisez-vous votre inspiration ?
Dans le Moussar, c’est-à-dire l’éthique juive, qui est très riche en bon sens.

                                                             « Aime ton prochain comme toi-même »

 


Commentaires